L’évaluation de l’état du système de la règlementation pharmaceutique des Etats africains fait partie des dispositifs contribuant à l’amélioration des systèmes de santé à travers le monde. Le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique accompagne les gouvernements du continent dans ce processus. Les travaux de l’atelier d’autoévaluation de la Direction de la pharmacie et du médicament de la République du Congo (DPM), tenus avec l’agence onusienne, du 15 au 19 février 2021 au Grand Hôtel de Kintélé à Brazzaville, s’inscrivent dans cette démarche.

Lire l’intégralité de l’article

Leave a comment