Sous la coordination de la Direction générale des soins et services de santé, la Direction de la pharmacie et du médicament a lancé la campagne de sensibilisation de tous les agents des secteurs public et privé de la pharmacie sur la vaccination contre la Covid-19 mardi 3 août 2021 dans la salle de conférence de la Préfecture de Brazzaville. Placée sous le thème : « Règlementation et éthique pharmaceutiques à l’ère de la Covid-19 », cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une recommandation du Premier Ministre, M. Anatole Collinet Makosso.

En effet, une circulaire du Chef du gouvernement congolais, datée du 6 juillet 2021, enjoint les membres du Gouvernement à sensibiliser tous les responsables des services relevant de leurs compétences respectives à adhérer massivement à la campagne de vaccination contre la Covid-19. Car le Congo, à l’instar d’autres pays d’Afrique, tient à se prévenir contre la montée de la nouvelle vague de la pandémie sur le continent. Le défi est de renforcer l’immunité collective contre la pandémie d’ici décembre 2021 pour permettre au peuple congolais de se mobiliser davantage dans le processus de développement national.

Ouvrant les travaux de la campagne, le Directeur général des soins et services de santé, le Pr. Henri Germain Monabeka, a indiqué que le Congo « tient à la fois à susciter un véritable engagement de la population dont une partie doit sortir du déni persistant de la pandémie ; et à intensifier la campagne de vaccination contre la Covid-19 » Pour le Directeur général, « le renforcement de l’immunité collective est actuellement une condition majeure pour permettre à l’Etat congolais et à son peuple de se mobiliser davantage dans le processus de développement national. Car, la crise sanitaire liée à la pandémie a accentué la précarité des conditions de vie dans plusieurs Etats du monde et mis à mal toutes les économies du monde, sans oublier les milliers de personnes qui ont déjà perdu leur vie et les milliers de familles affectées ».

La lutte contre cette maladie ne devrait laisser aucune structure et aucune personne indifférente. « C’est à ce titre que la Direction générale des soins et services de santé, que je dirige, un des organes techniques du Ministère de la santé et de la population, garant de la santé publique des Congolais et des Congolaises, ne peut que se féliciter de l’initiative conjointe de la Commission nationale de vaccination contre la Covid-19, de la Direction du programme élargi de vaccination et de la Direction de la pharmacie et du médicament qui vient à point nommé renforcer notre contribution à la lutte contre la pandémie de Coronavirus », a déclaré Henri Germain Monabeka.

Près de deux cents (200) pharmaciens, étudiants de l’Institut des métiers de la pharmacie et journalistes ont pris part à cette activité. Une série de communications portant, entre autres, sur « La règlementation et éthique pharmaceutiques à l’ère de la covid-19 ; Les maladies à coronavirus. Enjeux et défis en Afrique. Cas du Congo ; Le contrôle de qualité des vaccins ; La pharmacovigilance et MAPI ; La vaccination contre la Covid-18. Rapport risque-bénéfice », a suscité des échanges fructueux.

Leave a comment