Il n’existe aucune donnée nouvelle pouvant amener la Coordination nationale de gestion de la pandémie de Covid-19 du Congo-Brazzaville à recommander l’assouplissement des décisions prises lors de sa session du 11 août 2020. Exception faite à la réouverture des établissements d’enseignement. Ce constat a été fait à la 9ème réunion de ladite coordination tenue par visioconférence et présidée par le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, vendredi 4 septembre 2020.

Par conséquent, la Coordination nationale a recommandé la prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour une nouvelle période de vingt (20) jours, à compter du 8 septembre 2020 ; la prorogation du couvre-feu à Brazzaville et à Pointe-Noire, aux mêmes horaires de 20 heures à 5 heures du matin et de de 22 heures à 5 heures du matin sur le reste du territoire national. Elle a en outre interdit « tout rassemblement de plus de cinquante (50) personnes dans les lieux publics et privés, à l’exception des marchés domaniaux et de la participation à une activité autorisée dans le cadre du déconfinement ». En outre, le port conforme du masque de protection individuelle demeure obligatoire.

A cela s’ajoutent l’observation partout et par tous des mesures barrières ; la fermeture des boîtes de nuit et autres lieux de danse ;l’interdiction des entrainements et des rencontres de sport collectif ainsi que les spectacles avec public ;la limitation à la stricte intimité la célébration, de tous les événements familiaux, dans le respect de toutes les mesures de prévention ; les contrôles sanitaires et ceux de la force publique à l’entrée et à la sortie de toutes les villes du pays figurent parmi les décisions reconduites.

Sont également reconduites, les mesures concernant la présentation à l’aéroport d’un test PCR négatif, de moins de 72 heures, par tous les passagers arrivant au Congo par les vols commerciaux, à l’exception des enfants de moins de onze (11) ans ; le test de dépistage du coronavirus Covid-19 exigé à tous les passagers arrivant au Congo n’ayant pas présenté un test PCR négatif daté de moins de 72 heures. Les frais du dépistage sont à la charge du passager. Faut-il ajouter l’interdiction de la pratique du sport individuel et des promenades en groupe de plus de trois personnes sur les voies et espaces publics, notamment la corniche et les alentours des stades de Brazzaville ainsi que les bords de l’océan atlantique à Pointe-Noire et dans le Kouilou. L’installation sur la voie et les espaces publics des chapiteaux destinés à accueillir des personnes est aussi interdite.

Le nombre de corps à inhumer par jour doit être limité. Celui des membres d’une famille appelés à participer à la levée du corps, à la morgue, d’un parent décédé, en voie d’inhumation, ne doit dépasser dix.

JRKK

Leave a comment